Telegram : Pourquoi je l'utilise ?

06/04/2020 - 4 minutes pour lire
Logiciel

Cela fait plusieurs années que j’utilise personnellement cette application et que je la recommande systèmatiquement quand on me demande conseil sur le choix d’une application de messagerie.

Si, quand j’ai créé mon compte, 0 de mes contacts avaient eux aussi un compte, aujourd’hui, je vois de plus en plus de monde (parmi mes contacts) se connecter quotidiennement à l’application.

Telegram c’est quoi ?

C’est une application de messagerie instantanée. On la compare bien souvent à What’s App car en apparence elle lui ressemble beaucoup.

En revanche sa philosophie est, quant à elle, aux antipodes de celle de What’s App. What’s App est détenue par le géant Facebook (qui est une machine insatiable à données personnelles). Telegram quant à elle est soutenue par la fondation Telegram qui milite pour la protection de la vie privée.

Pour ma part, bien avant les scandales de Facebook, j’étais sensibilisé aux vols de données privées. Il faut bien avoir conscience qu’aujourd’hui les principaux systèmes de messagerie sont détenus par des GAFAs : Messenger & What’s App (Facebook), iMessage (Apple), Hangout (Google), Skype (Microsoft).

Son fondateur, Pavel Durov, l’a créé pour éviter l’écoute du gouvernement russe après qu’il ait contesté de donner accès à toutes les données de VKontact (l’équivalent Facebook russe qu’il avait créé). D’ailleurs, cette application a été bannie en Russie.

Elle s’est ensuite fait connaitre dans les médias comme ayant été l’application de messagerie utilisée par les terroristes pour orchestrer les attentats de novembre 2015. Hélas, pendant longtemps elle a portée l’étiquette de “l’application des terroristes”. Ce raccourci était malheureux, en effet la Citroën C3 utilisée pour les attentats de Charlie Hebdo n’est pas devenue la “voiture des terroristes”, tout comme les euros utilisés pour financer tout cela ne sont pas devenus “l’argent des terroristes”. Au contraire, cela a prouvé à quel point l’application répondait bien à son objectif : chiffrer les conversations pour les rendre privées.

Enfin, jusqu’en 2018, elle était l’application utilisée par Emmanuel Macron lui-même et ses équipes, jusqu’à ce qu’une application dédiée au gouvernement soit créée suite aux pressions mises par le gouvernement russe pour tenter de récupérer l’accès aux messages de cette application.

Telegram c’est aussi

Si tu t’en fiches complètement de la vie privée, tu vas voir qu’il y a beaucoup d’autres fonctionnalités qui vont pouvoir t’intéresser.

Messagerie dans le cloud

L’architecture de cette application permet d’avoir une vraie version pour ordinateur totalement indépendante. Il est ainsi possible de commencer une conversation sur mobile et de la finir sur ordinateur.

Fichiers volumineux

Telegram offre la possibilité de transférer des fichiers jusqu’à 1.5Go.

Au delà de ça, les fichiers envoyés ne sont pas nécessairement téléchargés sur le téléphone. Non ils sont conservés sur les serveurs de Telegram (sans limite de temps) et peuvent être récupérés à n’importe quel moment et sur n’importe quel support.

Application pensée réseau social

Une des différences majeures avec What’s App, c’est que l’application a été pensée comme un réseau social. Sur What’s App, on peut créer des groupes de discussions seulement avec ses contacts et il faut nécessairement le numéro de téléphone de la personne pour pouvoir l’ajouter.

Sur Telegram, les groupes qui peuvent être privés ou publics, disposent d’une adresse permettant d’inviter des nouvelles personnes. Ces même groupes peuvent aujourd’hui accueillir jusqu’à 200 000 personnes et les nouveaux arrivants peuvent bénéficier de tout l’historique de conversation.

En plus du numéro de téléphone, un utilisateur peut se créer un pseudo (en @) qu’il pourra communiquer s’il ne souhaite pas fournir son numéro. Encore une fois, on est dans une philosophie de protection de la vie privée.

Pour ma part j’ai fait beaucoup de rencontres sur cette application, ce qui me semble compliqué sur What’s App.

Canaux

Les canaux sont une spécificité de Telegram, pour l’instant je n’ai vu cette fonctionnalité nulle part ailleurs. C’est un peu l’équivalent d’une page Facebook. Seuls les administrateurs d’un canal peuvent publier et les autres utilisateurs peuvent s’abonner (sans limite de nombre d’abonnés).

Cela est très utile pour suivre des actualités par exemple. Pour ma part, je suis abonné à des canaux de news, sur l’économie et actuellement sur les infos officielles triées par rapport au Covid (ce qui m’éviter d’allumer BFM pour connaître les annonces officielles).

Pleins de petites fonctionnalités supplémentaires

Bien entendu, toutes les fonctionnalités classiques (à part la visio qui est en cours de développement) sont présentes : messages vocaux, vidéos, appels chiffrés

Au delà de ça, quelques fonctionnalités beaucoup plus “gadget” rendent cette application toujours plus sympa à utiliser. Je pense notamment aux onglets pour trier les conversations, aux stickers, aux bots ou encore aux mini-jeux.

J’utilise par exemple un bot sur Telegram lorsque j’ai besoin de me créer des adresses emails bidons pour m’inscrire temporairement sur certains sites.

Tu n’es pas encore convaincu ? Si j’ai au moins titillé ta curiosité, tu peux toujours l’installer pour voir par toi-même (et venir me faire un coucou). Après tout tu es sans doute confiné et tu t’ennuies de tes journées.


Rejoindre ma mailing list privée